Eau en Poitou-Charentes : RPDE

     
Sommaire

L’eau, fluide vital Approche qualitative

La dégradation des zones humides

Il n’existe pas de classes de qualité prédéfinies pour les zones humides.
En Poitou-Charentes, les zones humides sont soumises à de nombreuses dégradations dont l’eutrophisation, due en partie à une mauvaise qualité des eaux superficielles, la qualité de l’eau pouvant se dégrader d’amont en aval du réseau hydrographique. Elles sont aussi soumises à des problèmes :

  •  d’envasement,
  •  de déstructuration du réseau,
  •  de dessèchement par drainage,
  •  de fractionnement,
  •  de suppression de corridors,
  •  de comblement,
  •  de disparition des habitats,
  •  d’une gestion basse des niveaux d’eau au printemps, qui favorisent le réchauffement dans les fossés, la diminution de la teneur en oxygène, et donc la mise en danger de la vie piscicole et faunistique,
  •  ...

    En outre, les zones humides sont des lieux d’enjeux multiples et jouent un rôle majeur dans la régulation du régime des eaux ou l’épuration des eaux. Dans les cas extrêmes, les dégradations de zones humides conduisent à des risques d’inondations ou de sécheresses accrus, à une épuration naturelle des eaux réduite et à une détérioration des milieux naturels.
    Il est estimé qu’en un demi-siècle, les deux tiers des zones humides ont disparu de France (Dupieux 1998).

  • Mentions légales | Aide à la navigation | Conditions d’utilisation | Politique d’accessibilité | Crédits | Plan du site | Cadenas fermé